Le cimetière

Les trois travées de la Chapelle romane se devinent de l’extérieur grâce au rythme des renforts de mur.

Les ouvertures sont particulièrement bien travaillées et le registre des pierres du 12e siècle parfait à l’inverse des surélévations du 14e siècle qui sont des œuvres de fortification menées à la hâte et qui dissimulent totalement le dôme de la chapelle. Les ouvertures additionnelles du 18e siècle mutilent cette façade. Devant ce mur, ouvert sur la campagne se tenait le cimetière où les nombreux frères qui venaient goûter une retraite paisible à Jalès après des périodes plus mouvementées en terre sainte, se sont fait enterrer. Les commandeurs trouvaient probablement un lieu de sépulture plus en rapport avec leur rang

Retour à la visite