Pourquoi annuler la saison musicale 2020 ?

La décision de poursuite, report ou arrêt des activités estivales à la commanderie de Jalès repose sur plusieurs types de paramètres.

Les paramètres nationaux
Ce que l’on sait au 1er mai : Dans le discours du premier ministre au 28 avril, on trouve la déclaration suivante : « A contrario, les grands musées, qui attirent un grand nombre de visiteurs hors de leur bassin de vie, les cinémas, les théâtres et les salles de concert, où l’on reste à la même place dans un milieu fermé, ne pourront pas rouvrir. » Ou encore : « Les rassemblements organisés sur la voie publique ou dans des lieux privés seront donc limités à 10 personnes. » En sera-t-il toujours de même au 1er juillet, date de notre premier concert prévu cet été ? Nul ne le sait… L’incertitude est d’ailleurs d’autant plus grande que le premier ministre a aussi déclaré : « Je le dis aux Français, si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne dé-confinerons pas le 11 mai, ou nous le ferons plus strictement. »

Les paramètres départementaux
Le discours du premier ministre prévoit que les modalités de déconfinement, et finalement de vie sociale, pourront être différentes selon le classement du département en vert ou rouge. Les données de l’INSEE concernant l’épidémie en Ardèche sur la période récente ne sont pas bonnes…

Qu’en sera-t-il au 1er juillet ?

Le même discours indiquait que l’une des indications retenues en la matière était la suivante : « Soit que le taux de cas nouveaux dans la population sur une période de 7 jours, reste élevé, ce qui montrerait que la circulation du virus reste active ; ».
Qu’en sera-t-il au 1er juillet ?

Incertitude totale. Il faut noter par ailleurs que la commanderie de Jalès appartient au département de l’Ardèche à qui nous avons demandé s’il nous donnait le feu vert pour l‘organisation de nos activités estivales et que nous n’avons toujours pas de réponse.

Les paramètres locaux

Les concerts, comme les visites organisées à la commanderie de Jalès, sont en bonne partie encadrés par des bénévoles. Seules les visites sont pour moitié assurées par une guide de l’Office de Tourisme (SPL Cévennes d’Ardèche). Concernant ces visites, le discours ministériel prévoyait que les « petits musées, si importants pour la vie culturelle de nos territoires, pourront rouvrir leurs portes dès le 11 mai. » Les visites pourraient donc être assurées en respectant les précautions sanitaires et les gestes barrière. Encore faudrait-il qu’un nombre suffisant de bénévoles acceptent d’assurer ces visites. Or une majorité de nos bénévoles se trouve dans une tranche d’âge considérée comme fragile au regard de l’épidémie. L’encadrement des visites et surtout des concerts est donc compromis. Un sondage de l’ensemble de ces 13 bénévoles conduit même à une impasse puisque 8 d’entre eux sont partisans d’un report de la saison musicale à 2021, qu’un seul est volontaire pour assurer les visites et que 2 préfèrent attendre pour se prononcer sur ces visites. Sur ce point, une décision définitive sera prise plus tard en lien avec la SPL.

En conclusion, nous nous trouvons devant un nombre trop important d’incertitudes pour nous engager dans une saison de concerts dont nous ne pourrions sans doute pas assurer l’encadrement. Lancer, comme nous devrions le faire en année ordinaire, la communication sur notre saison n’aurait aucun sens. Le virus ne connaissant pas les congés payés, le public serait sans doute peu en demande d’espaces exigus fermés et notre prise de risques sanitaires très importante. Pour toutes ces raisons, après avoir écouté la parole ministérielle et consulté le conseil d’administration, je me trouve, la mort dans l’âme, dans l’obligation d’annuler la saison musicale 2020 de Jalès.

Jean Férole
Président